Historique de l’APSF


Historique de l’APSF


L’Association pour la Promotion et le Soutien de la Forteresse Helvétique a été créée en Suisse, à St-Maurice, le 5 septembre 1992, sur l’initiative de M. Pierre Frei.

Le but de l’APSF est de faire connaître la fortification suisse à un public le plus large possible.

L’APSF a créé un autocollant : « Troupe de Forteresse 95 », des maquettes pour une publicité commune des musées de forteresse, ainsi qu’un concept pour une exposition permanente sur l’évolution de la fortification en Suisse.

L’APSF a organisé un voyage d’étude des fortifications en 1993 dans la forteresse du Gothard (avec notamment la visite du prototype pour canons Bison) et en 1994 dans la région de Sargans pour le compte de la Fondation du Fort de Vallorbe.

A partir de 1997, l’APSF est présente au Forum International de la Fortification, elle a représenté pour la première fois l’Association St-Maurice d’Etudes Militaires à l’occasion du 5ème Forum International de la Fortification en France, au fort du Michelsberg, tout en mettant en avant les divers musées de forteresse suisses.

Depuis 1998 l’APSF organise chaque année un voyage d’étude des fortifications suisses qui connaît toujours le même grand succès.

L’APSF tisse de nombreux contacts avec les personnes responsables de la sauvegarde de fortifications en Suisse. On citera notamment la mise sur pied le 10 décembre 1994 au fort de Reuenthal, de la réunion des représentants des musées de forteresse, avec pour conséquence la création de « L’Association des Musées de Forteresse Suisse ». C’est également l’APSF qui a réuni à nouveau ces mêmes représentants au fort d’Obere Nas le 1er mai 1998, avec à la clé, la mise en place de l’organisation faîtière suisse des musées de forteresse : « Fort-CH ».

L’APSF a publié quelques articles sur le thème de la fortification dans différents périodiques liés à ce domaine.

L’APSF tient à jour une importante collection de différents supports traitants du sujet des fortifications.

Par diverses actions et propositions, l’APSF contribue à faire progresser la mise en valeur du patrimoine fortifié suisse.

C’est depuis la fin de l’année 2006 que l’APSF gère le site Internet Hérisson.

Publicités

La fin de l’artillerie de forteresse

Des bruits de couloirs annonçaient la fin de l’artillerie de forteresse, mais certains n’y croyaient pas.

Il y a bien un colonel, fervent défenseur de la fortification, qui a tout essayé pour empêcher cette situation en publiant par exemple cet article: http://www.mhsz.ch/fileadmin/downloads/ASMZ_09_2010_Seite_08.pdf dont vous trouvez ci-dessous une traduction:

Monoblocs de lance-mines bitubes, stop à la démolition !

Col EMG Bernhard Stadlin

L’armée suisse peut-elle encore remplir sa mission constitutionnelle de défense si on lui enlève sans cesse des moyens ! On a de la peine à croire à la liquidation programmée du système de fortification bien protégé et à haute puissance de feu, les monoblocs de lance-mines bitubes de forteresse et les monoblocs de canons Bison de 15,5 cm, car elle s’avère en totale contradiction avec la mission de défense¹.

Il faut empêcher la destruction – nous disons bien la destruction – de ce système très performant ! La fortification n’est malheureusement plus présente dans les têtes du Département de la défense et dans celles des cadres supérieurs de l’armée, pas à cause du maintien du Secret, mais de la croyance aveugle à la conduite mobile des opérations.

En 2003, le dernier monobloc de lance-mines bitubes de forteresse était remis à la troupe, ainsi se terminait un vaste programme de construction couvrant l’ensemble du territoire. La Suisse dispose donc, encore aujourd’hui, d’un système d’artillerie bien protégée, tout à fait moderne, entièrement construit et payé, à haute performance de combat, capable de mener la défense antichar. Ses monoblocs couvrent, sans solution de continuité, parfois en juxtaposition, l’ensemble des secteurs praticables de la zone frontière, également des terrains-clés sur le Plateau, tous les axes importants de trafic et les transversales alpines. Avec ses obstacles fixes ou mobiles, ce systèmede fortification est conforme aux normes internationales concernant les calibres.

A long terme, ils resteront des moyens à prendre très au sérieux. Les fortifications avec leur implantation à la juste place, compensent les désavantages d’un manque de mobilité des forces armées. Comme elles couvrent tous les terrains-clés tactiques, elles protègent comme système la Suisse entière. Comme toujours dans des affrontements armés, les opérations et la présence au sol demeureront prépondérants. De plus, la capacité de dissuasion reste encore aujourd’hui la meilleure défense.

Pour ces monoblocs, on a utilisé l’argent du contribuable, un milliard de francs. Les frais d’entretien annuels ne représentent que quelques pour mille de l’investissement, une dépense négligeable dans le budget global du Département de la défense. Compte tenu de ce facteur, il serait absurde de détruite à grand frais un tel système, de nouveau avec l’argent du contribuable. Pour des raisons de maintien du secret, on ne peut démontrer l’importance nationale de ces monoblocs en donnant leur nombre et les secteurs qu’ils couvrent… mais il serait intéressant de voir les conséquences de leur publication sur le résultat d’une initiative populaire en faveur du maintien du système des monoblocs. En dernière analyse, ceux-ci appartiennent, non au Département de la défense, mais au peuple Suisse qui les a payés pour sa sécurité.

Procéder à une nouvelle réduction de la puissance de feu de l’armée n’est pas responsable. Les contribuables ne comprendraient pas que l’on détruise² – toujours à leurs frais – des investissements qui leur apportent de la Sécurité. 

B.S.

1 traduction libre du texte de l’ancien président de  l’Association FORT-CH, qui a paru dans l’Allgemeine Schweizeriche Militärzeitschrift 9/2010.

2 Il faut imaginer ce que peut coûter la destruction d’un monobloc de lance-mines bitube ou d’un monobloc Bison... On est en droit de se demander si RUAG ne cherche pas à faire du chiffre d’affaire… (note du traducteur)

Article extrait du Bulletin de la Société Jurassienne des Officiers N°28  Février 2012.

Tout à coup la nouvelle apparut publiquement:

http://www.srf.ch/play/tv/10vor10/video/eine-milliarde-fuer-bunkerschliessungen?id=41dc37f4-29b8-4261-8609-ba818015d294

http://www.srf.ch/play/tv/10vor10/video/sicherheitspolitiker-wussten-nichts?id=16dae485-9e14-4185-a4d1-ce3750669f31

http://web.archive.org/web/20130119145822/http://www.tagesschau.sf.tv/Nachrichten/Archiv/2010/10/21/Schweiz/VBS-Milliarden-verschwinden-im-Bunkerloch

Et vint la confirmation officielle…

La Suisse a tellement la manie du secret que pour annoncer la fin des tirs de forteresse on n’a même pas osé donner l’emplacement des pièces… on a situé les  Bisons de Motto Bartola sur Airolo comme étant au col du Lukmanier (on trouve pourtant  les emplacements exacts sur Internet) !!! Vous remarquerez aussi à quel point on assimile les pièces d’artillerie modernes à l’ancien Réduit National afin de faire passer la pilule (très amère), ce qui prouve la mauvaise conscience des décideurs… les chiffres annoncés ne correspondent pas du tout à la réalité, pire, on triche, lors du 1er communiqué de presse dans lequel on a dit que la munition n’est plus en suffisance, on se garde bien de dire qu’il s’agit seulement de la munition d’exercice…

http://www.vbs.admin.ch/internet/vbs/fr/home/documentation/news/news_detail.39331.nsb.html quand on veut tuer son chien on dit qu’il a la galle !  Cher Monsieur Maurer vous vous trompez de priorité dans les économies, il aurait fallu commencer par liquider les chars et l’artillerie blindée qui coûtent  plus cher à l’entretien et qui sont encore plus faciles à détruire de la part de presque n’importe quel ennemi … (lien archivé: https://archive.is/JmJtu)

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/e74d9204-9c06-11e0-92cb-b63667b2e16a/La_fin_du_R%C3%A9duit_national_annonc%C3%A9e_%C3%A0_coups_de_canon lien archivé: https://archive.is/jqFZM

http://www.nzz.ch/nachrichten/panorama/festungsartillerie_schweiz_bison-geschuetze_1.11015825.html lien archivé: https://archive.is/Z3jEA

http://www.rts.ch/play/tv/videos-en-bref/video/derniers-coups-de-canons-de-forteresse-au-lukmanier?id=3223686  22.06.2011

http://web.archive.org/web/20110809140641/http://www.tagesschau.sf.tv/Nachrichten/Archiv/2011/06/22/Schweiz/Die-letzten-Tage-der-Alpenfestung

http://www.srf.ch/play/tv/news-clip/video/letzte-schuesse-aus-den-bison-geschuetzen?id=913d6dd4-a4b1-4319-ac7d-96c3477aa69f

http://www.srf.ch/play/tv/news-clip/video/christoph-heer-heute-ist-ein-spezieller-tag-?id=399b0caf-ca33-44ff-9b87-6abbe149b661

http://www.srf.ch/play/tv/news-clip/video/rolf-siegenthaler-ba-fuer-genie-und-festung-1989?id=59a9cd32-e3ea-49b6-990e-06b021e20701

http://www.srf.ch/play/tv/news-clip/video/bruno-lezzi-diese-waffen-passen-nicht-in-eine-moderne-armee-?id=d0e23dbe-4dfc-40dc-864f-fb936ba65422

http://www.srf.ch/play/tv/tagesschau/video/festungsartillerie-hat-ausgeschossen?id=d0db39f5-4f0a-44ae-8515-52accc0a2045

http://web.archive.org/web/20110625001041/http://www.tagesschau.sf.tv/Nachrichten/Archiv/2011/06/22/Schweiz/Ein-Abschied-mit-Bison-Geschuetzen

http://www.rp-press.com/uploads/tx_cwtpresscenter/20110623_Die_Schweizer_Festungsartillerie_ist_Geschichte.pdf

http://www.he.admin.ch/internet/heer/de/home/verbaende/gebinfbr12/news/Archiv_2011/Schweizer-Festungsartillerie.html lien archivé:  https://archive.is/75SFM

http://www.sperretrin.ch/sperren/bison.html document sur les Bisons avec photos et une vidéo des derniers tirs, lien archivé: https://archive.is/G9QEL
http://www.sperretrin.ch/sperren/12cm-minenwerfer.html document sur les lance-mines avec photos et une vidéo des derniers tirs, lien archivé: https://archive.is/ctssF

http://www.dailymotion.com/video/xjgsy7_airolo-avant-dernier-jour-de-tir-de-forteresse-suisse_tech

http://sogart.ch/downloads/Schweiz_ohne_Kampfinfrastruktur.pdf enfin le secret est percé avec ce lien vous découvrez la couverture d’artillerie de la Suisse avec les armes de forteresse modernes, enfin presque, pour plus de précision : http://www.lignemaginot.com/ligne/suisse/valais/bisons/s0/carto.gif lien archivé: https://archive.is/qKd4V

http://sogart.ch/downloads/Festung.pdf tout à une fin, mais celle-là fait mal…

La forteresse est morte, vive la forteresse:

http://www.he.admin.ch/internet/heer/fr/home/aktuell/events/20111121a.html en français http://youtu.be/RENZq0qF0wE  ou pour une meilleure qualité: https://www.mediathek.admin.ch/Assets/Download/93714

http://www.he.admin.ch/internet/heer/de/home/aktuell/events/20111121a.html in deutscher Sprache http://youtu.be/Ya7wlNeGl-s oder besser hier: https://www.mediathek.admin.ch/Assets/Download/93713

http://www.he.admin.ch/internet/heer/it/home/aktuell/events/20111121a.html in italiano http://youtu.be/13q-m47GYjg una migliore qualità qui: https://www.mediathek.admin.ch/Assets/Download/93715

Il n’y a que l’armée suisse pour mettre à la poubelle des systèmes qu’elle qualifie elle-même dans la vidéo, d’efficaces et performants…!!!??? Le contraire de ceux qui ont pris la décision…

Et voici qui enterre définitivement tout espoir de survie… :

http://www.parlament.ch/f/suche/pages/geschaefte.aspx?gesch_id=20113932 en français, lien archivé: https://archive.is/PAV4y

http://www.parlament.ch/d/suche/seiten/geschaefte.aspx?gesch_id=20113932 in deutscher Sprache, lien archivé: https://archive.is/TLz7k

http://www.parlament.ch/i/suche/pagine/geschaefte.aspx?gesch_id=20113932 in italiano, lien archivé: https://archive.is/YYTaN

http://gruppe-giardino.ch/?p=9309 la mort des Bisons, lien archivé: https://archive.today/desBT

 

2018: l’évolution:

Message sur l’armée 2018

du 14 février 2018

 

5.3 Artillerie de forteresse

Contexte et mesures nécessaires

L’artillerie de forteresse remonte en grande partie à la guerre froide. Si elle convenait à l’époque pour répondre aux menaces, elle a aujourd’hui perdu de sa valeur militaire et politique.

Depuis Armée XXI, l’engagement de l’artillerie de forteresse n’est plus considéré comme moderne. La doctrine a évolué : la défense repose aujourd’hui sur les forces mobiles, le principe étant de pouvoir engager des formations adaptées en tout temps et en tout lieu, ce qui est impossible avec des systèmes d’armes stationnaires.

Diverses tendances expliquent l’émergence d’une nouvelle doctrine.

– Compte tenu de l’évolution de la menace, il est peu probable que la Suisse fasse l’objet d’une attaque mécanisée, contre laquelle l’artillerie de forteresse est conçue.

– En raison du développement des missiles guidés de précision, les forteresses sont toujours plus vulnérables.

– De nombreux secteurs d’action des lances-mines de forteresse sont devenus inutiles parce que les terrains ont été bâtis ou que les positions de barrage et les ouvrages minés qui leur sont associés ont été supprimés.

– Il était devenu presque impossible de garder secrètes les positions d’artillerie, a fortiori depuis que des descriptions exactes et des photos avaient été diffusées sur Internet.

À l’origine, l’artillerie de forteresse comprenait le canon de forteresse 15,5 cm Bison, les lances-mines de forteresse 8,1 cm et 12 cm, les canons 10,5 cm et 15 cm et le canon de forteresse 7,5 cm. À la fin de la guerre froide, tous les moyens d’artillerie de forteresse avaient déjà été mis hors service dans le cadre de la réforme Armée 95, à l’exception des canons de forteresse Bison et des lances-mines de forteresse 12 cm.

Dans son rapport du 23 juin 2010 sur la politique de sécurité6 et son rapport du 1er octobre 2010 sur l’armée7, le Conseil fédéral indiquait déjà qu’il était possible de renoncer à l’infrastructure de combat (canon de forteresse Bison, lance-mines de forteresse 12 cm, positions de barrages et ouvrages minés) et que la mise hors service de ces systèmes allait débuter. Dans son rapport du 20 janvier 2016 sur l’avenir de l’artillerie en exécution du postulat 11.3752, le Conseil fédéral a confirmé que l’artillerie de forteresse serait mise hors service prochainement, la nécessité militaire de ce type de systèmes statiques étant moindre en considération des menaces modernes. Selon lui, il ne serait pas non plus pertinent de garder un nombre réduit de positions d’armes.

La mise hors service de toute l’artillerie de forteresse restante a été décidée en 2011. Cette année-là, le groupe d’artillerie de forteresse 13 a accompli son dernier cours de répétition. Avec la dissolution des troupes de forteresse, la compétence d’exploitation de l’artillerie de forteresse s’est perdue. Depuis 2011, seule une maintenance minimale a été effectuée sur les positions d’armes et sur les abris couverts qui leur sont associés. Ils ne sont donc plus prêts à l’engagement.

La motion 11.4135 concernant la mise hors service des biens d’armement chargeait le Conseil fédéral d’arrêter la liquidation des lances-mines de forteresse prévue par le rapport sur l’armée. Les nouvelles bases légales apportées par la révision de la loi sur l’armée permettent désormais de demander la mise hors service de l’artillerie de forteresse.

Description de la variante proposée et arguments

Dans le cadre de la mise hors service de l’artillerie de forteresse, les canons de forteresse Bison et les lances-mines de forteresse 12 cm restants ainsi que les infrastructures associées doivent être soit vendus, soit vidés et fermés. Des fondations et associations consacrées aux fortifications sont intéressées par une éventuelle reprise des lances-mines. Pour des raisons financières, les objets non vendus seront vidés et fermés.

L’artillerie de forteresse et les infrastructures associées (lances-mines de forteresse, Bison, abris, câbles, etc.) représentent 650 objets environ. Depuis des années, seule une maintenance minimale a été effectuée ; ces objets ne sont donc plus prêts à l’engagement. Pour les conserver, il faudrait prendre d’importantes mesures relevant de la construction, de l’exploitation et de l’organisation, lesquelles entraîneraient des investissements approchant les 250 millions de francs.

Bien que les charges d’exploitation de l’artillerie de forteresse restante aient été réduites au maximum, elles avoisinent tout de même les deux millions de francs par an. Avec la mise hors service, elles pourraient toutefois être ramenées à moins de 0,5 million de francs par année.

La mise hors service de l’artillerie de forteresse débutera après décision des Chambres fédérales en la matière. Les installations concernées par la protection des informations seront alors démontées et les documents de construction et d’exploitation classifiés seront détruits conformément aux directives sur la protection des informations. Suite à cela, les installations figurant dans le registre des ouvrages pourront en être radiées. Enfin, les objets seront transférés vers le parc à disposition. Les contrats conclus avec des tiers seront examinés puis résiliés ou adaptés selon les cas (p. ex. contrats de location ou de fourniture d’énergie).

Une partie des infrastructures peut être réaffectée, par exemple pour servir de magasin de munitions. Les éventuelles réaffectations seront évaluées au cas par cas selon des critères économiques. Lorsqu’elles s’y prêtent, les constructions dont le DDPS n’a pas besoin seront proposées en priorité aux autres services de la construction et des immeubles de la Confédération en vertu de l’ordonnance du 5 décembre 2008 concernant la gestion de l’immobilier et la logistique de la Confédération8. Ce n’est qu’après cela que les infrastructures pourront être mises en vente auprès de tiers, tels que les cantons, les communes ou des sociétés historiques.

La plupart des infrastructures devant être mises hors service se situent en dehors de zones à bâtir. Elles ne peuvent donc être vendues, exploitées en droit de superficie ou louées qu’après la délivrance d’une autorisation spéciale ou en vertu du droit de l’aménagement du territoire, qui est requise pour la reconversion envisagée.

Les infrastructures restantes seront désaffectées selon des principes économiques et feront l’objet d’une maintenance limitée mais suffisante pour rendre supportable le risque découlant de la responsabilité du propriétaire de l’ouvrage. Des travaux de démolition ne seront entrepris que dans des cas exceptionnels, en tenant compte des éventuelles obligations contractuelles ainsi que de considérations économiques et après une évaluation des risques.

La mise hors service s’opérera entre 2019 et 2024.

Autres variantes examinées

Maintien en disponibilité moins élevée

Une variante prévoyant de garder l’artillerie de forteresse à un niveau de disponibilité plus bas et de maintenir ses capacités au minimum afin de pouvoir la réactiver en vue d’une éventuelle réaffectation a été examinée. À l’heure actuelle, cette variante n’est considérée ni judicieuse ni utile pour l’armée. En effet, les installations d’artillerie de forteresse sont trop nombreuses, sans compter qu’il faudrait à nouveau former des troupes le moment venu. Les prescriptions de sécurité ne pourraient être respectées qu’au prix de lourds investissements. Les charges d’exploitation annuelles seraient de l’ordre de 2 millions de francs, ce qui signifie que, pour mettre en œuvre cette variante, 50 millions de francs devraient être investis d’ici 2025. Pour toutes ces raisons, elle a été rejetée.

Maintien d’une disponibilité de base minimale

Une variante prévoyant de maintenir la disponibilité de base à un niveau minimal a également été examinée. Plutôt que de renoncer entièrement à l’artillerie de forteresse, cette variante proposait de garder à des fins d’instruction une réserve minimale de 10 % de tous les lance-mines de forteresse et canons de forteresse Bison, tandis que les 90 % restants seraient mis hors service et éliminés. Les capacités minimales devraient alors être reconstituées.

Pour conserver 10 % de l’artillerie de forteresse en vue de maintenir une disponibilité de base, 15 millions de francs au moins devraient être investis d’ici 2025. Par ailleurs, 20 millions de francs seraient requis chaque année pour les charges d’exploitation, la maintenance des infrastructures et les munitions. Le rétablissement ultérieur d’une disponibilité opérationnelle minimale de tous les lances-mines de forteresse et canons de forteresse Bison nécessiterait un investissement d’environ 250 millions de francs. Pour toutes ces raisons, la variante prévoyant le maintien d’une disponibilité de base minimale a été rejetée.

Conséquences sur la disponibilité opérationnelle

La mise hors service des canons de forteresse Bison et des lances-mines de forteresse n’influera en rien sur la disponibilité opérationnelle de l’armée.

Conséquences sur le plan des finances et du personnel

Charges et recettes uniques

La mise hors service prévue représentera une charge unique de 25 millions de francs. La mise hors service des infrastructures sera financée au moyen du budget ordinaire du DDPS.

La vente prévue devrait rapporter moins de 0,5 million de francs de recettes.

Charges récurrentes et conséquences sur le plan du personnel

Ces dernières années, les charges d’exploitation pour les infrastructures devant être mises hors service ont déjà été largement réduites. Les lances-mines de forteresse, les canons de forteresse et les infrastructures leur étant associées ont fait l’objet d’une maintenance minimale. Les mises hors service demandées permettront d’économiser quelque 1,5 million de francs chaque année en charges de biens et services et de personnel. Ces économies serviront à financer la couverture de nouveaux besoins au sein du DDPS.

Coûts de location bruts

Les coûts de location bruts actuels se chiffrent à 35 millions de francs. En cas de mise hors service complète, ceux-ci n’auront plus lieu d’être.

 

https://www.derbund.ch/schweiz/standard/bundesrat-will-die-bestie-verschrotten/story/26628839 lien archivé: http://archive.is/pv41b

https://www.msn.com/fr-ch/actualite/national/bundesrat-will-%C2%ABdie-bestie%C2%BB-verschrotten/ar-BBJ8GD7 lien archivé: http://archive.is/ypijf

Vidéos APSF

Téléphérique du fort de la Galerie du Scex à St-Maurice (film n°1)

Téléphérique du fort de la Galerie du Scex à St-Maurice (film n°2)

Téléphérique du fort de la Galerie du Scex à St-Maurice (film n°3)

Téléphérique du fort de la Galerie du Scex à St-Maurice graissage du câble

Téléphérique du fort de la Galerie du Scex à St-Maurice  Fort du Scex, radiographie du câble porteur du téléphérique

Téléphérique du fort de Cindey à St-Maurice (1)

Téléphérique du fort de Cindey à St-Maurice (2)

Téléphérique du fort des Follatères à Martigny

Visite du fort de Vitznau 1.5.1998: Visite du Fort de Vitznau par les représentants des associations ayant participé le matin même à l’assemblée constitutive de Fort-CH au fort d’Obere Nas. Ce film est publié pour les 10 ans de la création de Fort-CH sur l’initiative de l’APSF

Fort d’Obere Nas Visite rapide du fort d’Obere Nas lors de l’assemblée constitutive de Fort-CH sur l’initiative de l’APSF

Ebersberg Visite du fort d’artillerie d’Ebersberg avec l’APSF le 03.09.06

Tir canon 75 Reuenthal Tir à blanc au canon de 7,5cm du fort de Reuenthal en 1999 à l’occasion de la fête des 10 ans de l’ouverture au public

Tir au canon 75 Pré-Giroud tir à blanc au canon de 7,5cm du fort de Pré-Giroud sur Vallorbe en 1992

Canon 105 Film d’archive des fortifications de St-Maurice n°1: tirs d’essais au canon 10,5 cm du fort de Dailly au début de la 2ème guerre, à l’emplacement de la Galerie des 10,5. Les canons étaient mobiles, on pouvait les utiliser à l’extérieur et à l’intérieur

Montage tourelle 105 Film d’archive des fortifications de St-Maurice n°2: transport et montage de la tourelle 10,5cm « St-Maurice » au fort de Dailly en 1940

Tirs d’essais et baptême des tourelles 105 Film d’archive des fortifications de St-Maurice n°3: tirs d’essais et baptême des tourelles 10,5cm Ste-Barbe et St-Maurice au fort de Dailly 1940

Transformation des éclipses Film d’archive des fortifications de St-Maurice n°4: chantier de transformation des canons 12cm sur affûts à éclipses, transport et tirs d’essais au fort de Dailly 1940-1941

Téléphérique Pré-Landon/Aiguille Film d’archive des fortifications de St-Maurice, mise en service du téléphérique militaire reliant les forts de Petit Mont et Toveyre au fort de Dailly durant la 2ème guerre mondiale

Fort de Burg Visite du fort de Burg avec la société GMS le 07.09.2005

Fort du Wissiflue Visite du fort du Wissiflue avec la société GMS

Groupe de secours fort du Scex Remise en marche du moteur Sulzer n°1 du fort de la Galerie du Scex à St-Maurice à l’occasion des 100 ans de la construction du fort; aux commandes, le Président de l’APSF

Obusier 105 Savatan

http://www.youtube.com/watch?v=txRON3pIr3k&feature=share&list=ULtxRON3pIr3k Commeire

http://youtu.be/PYZ8nmtvaw0 Galerie Plan

http://youtu.be/Hg42gd8oxLA  Petit Mont observatoire double

http://youtu.be/izRpr8TfeEQ Châteauroc sous Champex

http://youtu.be/DLHrfc7FQak  Champillon démonstration 10,5cm

http://youtu.be/69lJpZnel4o  Dailly tir au canon 7,5cm mobile pour la manifestation d’ouverture au public des visites

http://youtu.be/4eF2D9ew04U Berner Oberland

https://www.youtube.com/watch?v=ArQ5Ro7YG-w on ne compte plus les ouvrages dont l’armée dépenses des fortunes en argent public pour les vidés, alors que les associations ou des privés ont ensuite une peine folle à faire revivre…

https://youtu.be/X4t-Nqmjge0 Sainte-Barbe au fort de Champex 2016

https://youtu.be/JqFt_oap69I Veytaux-Chillon

https://youtu.be/AOM0A628iPM Chillon, ouvrages minés Sud

Littérature sur les fortifications suisses

1) Die Festung Naters

Auteur : Freunde der Festung Naters Postfach CH-3904 Naters

ISBN : 978-3-033-02474-8

superbe plaquette riche en informations et témoignages sur le grand fort de Naters

2) Forts et fortifications en Suisse: Sargans, Gothard, Saint-Maurice et autres ouvrages de défense

Auteur : Collectif

ISBN : 2601031166 / 2-601-03116-6

magnifique livre sur la fortification suisse

3) Forte Airolo nell’ambito delle fortificazioni del San Gottardo

Auteur : Viscontini Fabrizio

livre sur le fort d’Airolo à emprunter à la Bibliothèque militaire

4) Dokumentation über die Anlage KP Heinrich

Auteur : Hans-Rudolf Schoch

Documentation sur le PC Heinrich

5) Die Festung Heldsberg bei St. Margrethen : vom Festungswerk zum Museum

Auteur : Boari Benito

ISBN : 3952094900 (Rheintaler Volksfreund)

A partir de ce lien vous avez la possibilité de rechercher et commander d’autres documents sur les fortifications, etc. Ab dieser Verbindung haben Sie die Möglichkeit, andere Dokumente über die Befestigungen zu suchen und zu bestellen, usw.

6) Die Festung Fürigen, Kanton Nidwalden

Auteur : Stefan Länzlinger, Martin Lengwiler

ISBN : 3857826894

brochure sur le fort de Fürigen avec historique en langue allemande

7) Die Wehranstrengungen im Raum Nidwalden 1935-1995

Auteur : Offiziergesellschaft Nidwalden

Livre sur les fortifications de la brigade réduit 22 de Stans

8) Befestigtes GraubündenAuteur : Peter Baumgartner

ISBN : 10 3-85637-321-7

ouvrages fortifiés des Grisons

9) Auf hoher Bastion

Auteur : Festungsbrigade 23

ISBN : 3-909191-29-0

2003

10) Befestigung Seesperre Nas und Schweizer Marine auf dem Vierwaldstättersee

Auteur : Hansjakob Burkhardt

ISBN : 3-907164-14-8

livre sur la « marine suisse » et le fort d’Obere Nas au bord du lac des quatres cantons paru aux éditons Fischerdörfli-Verlag 6045 Meggen/LU, 2005. Une nouvelle édition peut être commandée à l’adresse e-mail: museum@nw.ch

11) Bunkers

Auteur : Leo Fabrizio

ISBN : 2884740082

livre de photos

12) Die Befestigung von Andermatt

Auteur : Fedinand Affolter, Werner Rutschmann

Festungsbrigade 23, 2000

13) Die Festung Ebersberg

Auteur : Walter Schmid, Hombrechtikon

2003/Neuauflage 2006 e-mail: festung.ebersberg@swissonline.ch

14) Die Stimme, die durch Beton geht

Auteur : Ulrich Bollmann, Roy Oppenheim

livre sur la Division Presse et Radio

15) Falsche Chalets

Auteur : Christian Schwager

ISBN : 3905509490

livre sur les bunkers camouflés en chalets

16) Geheime Kommandoposten der Armeeführung im Zweiten Weltkrieg

Auteur : Hans Rudolf Maurer

livre sur les PC secerts de l’armee suisse

17) Gotthard-Befestigung

Auteur : Werner Rutschmann

ISBN : 3-85823-363-3

Die Forts am Achsenkreuz der Heeresstrassen – Planung und Bau 1885-1914

18) La forteresse abandonnée

Auteur : Bernard Dubuis

ISBN : 2940145431

photos des ouvrages de la brigade forteresse 10. Pour voir un aperçu de ce livre

La forteresse abandonnée adresse pour la Suisse

ISBN : 2940145431

19) L’esprit des fortifications

Auteur : Jean-Jacques Rapin

ISBN : 2-88074-593-4

petit livre de poche

20) Page de litérature sur les fortifications

Auteur : Oswald Schwitter

liste des publications sur la fortification

21) Shop de l’ASMEM

La fortification suisse avec Google Street View

Jusqu’en janvier 2016 nous avons laissé en ligne les liens de Google Street View qui étaient à disposition depuis 2009. Avec la mise en ligne des nouvelles images Street View en 2014, les liens de 2009 n’avaient plus forcément leur équivalent, d’autre part une grande partie de ces liens ne donnaient plus sur l’image souhaitée, les fonctions de rotation et de zoom d’origine étant inopérantes, parfois l’emplacement obtenu correspondait au lien du point de départ vers l’image à découvrir.

Il était donc nécessaire de reprendre tout le travail à la base pour les liens correspondant aux emplacements de 2009 et d’y intégrer les nouvelles données. Un travail considérable !

La quantité de liens ainsi obtenus étant telle, nous avons décidé de ne plus les présenter sous forme de listes, mais sous forme de fichiers au format PDF incluant les images. La consultation sous cette forme étant moins rébarbative qu’une liste interminable. Cependant le but premier est toujours de découvrir les objets dans leur environnement, un peu comme si l’on est sur place. Il faut donc garder à l’esprit qu’il vaut la peine de cliquer sur les liens pour apprécier le contexte.

De plus en intégrant les images, ces fichiers forment une importante archive. En effet avec la mise hors service de toutes les fortifications les objets disparaissent de plus en plus rapidement et en particulier les ouvrages minés et les barricades sur routes. Ces images sont en quelque sorte les derniers témoins de l’incroyable effort de défense consenti par la Suisse pour assurer la sécurité de son territoire.

Bien entendu les caméras de Google ne sont pas passées partout, cependant il est parfois possible de suivre presque en totalité une position ou une ligne de fortifications. Il est également possible de se faire une idée de la diversité des installations avec là aussi presque tous les genres d’objets. Nous avons aussi ajouté des commentaires et des images d’archives de 2009 ainsi que des images de vues aériennes. La démonstration est aussi apportée quant à la volonté de barrer tous les passages, y compris sur de petites routes qui offrent déjà de par leur cheminement d’importantes possibilités d’embuscades… renforçant ce qui l’est déjà naturellement; oui la fortification suisse n’était pas qu’un mythe, même que partiellement représentée dans ces documents, elle apparait bien réelle.

Rappelons ici quelques chiffres, la suisse à compter 4000 barricades et barrage antichars (un barrage peut comporter plusieurs barricades), 2000 objets minés permanents (routes, ponts, tunnels), 8000 fortins avec 600 canons antichars, 1800 mitrailleuses ; 70 ouvrages d’artillerie totalisant 300 canons, auxquels sont venus s’ajouter 118 lance-mines bitube et des abris antiatomiques pour 125 000 soldats. Sans oubliez les nombreux ouvrages de l’aviation, des transmissions, du commandement et de la logistique, avec pour cette dernière des dépôts de munitions qui mis bout à bout forment un tunnel de chemin de fer à double-voie de 30km et dont les galeries de liaison et d’accès totalisent 50km ; des dépôts de carburants allant de 30 000 litres à 190 000 000 de litres, fabriques de piles et de médicaments, ateliers et autres installations, le tout en souterrain.

Il vous est donc possible, sans efforts ni coût de déplacement, de partir à la découverte d’un monde souvent ignoré mais finalement fascinant pour les personnes qui s’y intéressent. D’un ouvrage avec camouflage particulier en passant par des objets standards, en suivant des barrages antichars aux dimensions inattendues, il est ainsi facile de se faire une bonne idée de ce qui existe encore ou de ce qui a existé. À ce sujet un outil complémentaire intéressant, sur le site : https://map.geo.admin.ch en utilisant ce lien qui vous conduit sur l’accès aux vues aériennes dans le temps : http://tinyurl.com/jbhsuee

C’est donc après 300 heures de travail assidu, que nous pouvons enfin vous présenter le résultat. En fonction de l’évolution, il arrive que des images ne soit plus disponibles en ligne, le lien donnera alors sur une image noire, que des tronçons d’autoroute ne sont plus que disponibles sur une piste, le lien donnera alors sur une image déformée, sans compter sur les défauts de l’informatique ; d’où l’intérêt d’avoir intégré les images.

Nous n’avons pas la prétention d’avoir répertorié tout ce qu’il est possible de trouver sur Street View dans ce domaine spécifique, c’est pourquoi si vous connaissez d’autres éléments, nous vous proposons de nous en informer (apsfh♣bluewin.ch attention, remplacer dans cette adresse le ♣ par l’arobase, lutte anti-spam) vous contribuerez ainsi à compléter ce travail d’archive important.

http://www.20min.ch/ro/multimedia/stories/story/27290041 (lien archivé: https://archive.is/QdxIq) non, nous ne trahissons aucun secret militaire, effectivement ce qui est dans Street View peut être vu par tout le monde. Pour visionner les images, nous vous conseillons d’utiliser le navigateur Chrome de Google ! Et pour profiter de visiter la suisse fortifiée comme si vous y étiez, il faut utiliser toutes les fonctions de déplacement ainsi que la mise au format plein écran de l’image. Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir…

https://onedrive.live.com/redir?resid=B87B0F21C6DE2753!6926&authkey=!ANr71LIQv5syKmM&ithint=folder%2cpdf

Légendes des fichiers PDF:

01 :  Jura Neuchâtelois et Bernois, St-George, Aubonne, Dullive,  Promenthouse, Versoix
02 :  Oberland Bernois 1ère partie
03 :  Oberland Bernois 2ème partie, Jura, Gampelen, Erlach, Jura Neuchâtelois
04 :  Jura Vaudois
05 :  Les Moulins, La Tine, Montbovon, Vevey, Sion, Haut-Valais, divers suisse allemande
06 :  Blécherette, Oron, Palézieux, Argovie
07 :  brigade forteresse 10 1ère partie
08 :  brigade forteresse 10 2ème partie
09 :  brigade forteresse 10 3ème partie
10 :  Neuchâtel, suisse centrale
11 :  Gothard NORD-SUD, Tessin 1ère partie
12 :  Tessin 2ème partie
13 :  suisse centrale
14 :  divers suisse allemande
15 :  divers suisse allemande
16 :  divers suisse allemande
17 :  plateau, suisse centrale
18 :  Baden, Villigen, divers objets
19 :  Grimsel, Furka, Zug, Schwitz, Argovie
20 :  Neuchâtel, Oberland Bernois, Soleure, Fribourg, Bâle, Thurgovie
21 :  Kreuzlingen Festungsgürtel
22 :  Haut Valais, Oberland Bernois, Bâle, Menthue-Paudèze
23 :  Grinau-Möslifluh
24 :  Reichenburg-Tuggen
25 :  Schänis-Bilten-Giessen
26 :  Niederurnen
27 :  Näfels-Glaris
28 :  Sargans
29 :  Trimmis-Untervaz
30 :  Grisons 1ère partie
31 :  Grisons 2ème partie
32: Jura, Neuchâtel, Bernex
33: Divers

Extraits des Archives du Journal de Genève et d’autres journaux

Journal de Genève

vous trouvez ci-dessous 4 liens extrait de ces archives, à la suite d’une modification de serveurs il était devenu trop compliqué de retrouver les autres liens; nous avons donc ajouté les images des articles en fin de cette liste:

1 Vente de l’hôtel Dailly (1892) voir sous Vaud http://www.letempsarchives.ch/page/JDG_1892_08_14/3/vaud%20vente%20de%20l%20hotel%20de%20dailly%20morcles

2 Fortifications du Valais (1893) http://www.letempsarchives.ch/page/JDG_1893_08_05/1/les%20travaux%20de%20fortifications%20de%20savatan

3 Mort de Madame Rebold (1893) http://www.letempsarchives.ch/page/JDG_1893_06_25/1/mort%20de%20mme%20rebold%20femme%20de%20l%20ingenieur%20dirigeant%20les%20travaux%20des%20fortifications%20de%20dailly

4 Espions à St-Maurice (1894) lire sous Valais http://www.letempsarchives.ch/page/JDG_1894_01_25/1/on%20rit%20beaucoup%20ici%20de%20la%20mesaventure%20d%20un%20officier%20autrichien

5 Visite des forts de Savatan-Dailly (1894)

6 1er août aux forts (1895)

7 3 chars de sel pour le fort de Savatan confisqués (1896)

8 Mise au concours pour les forts de St-Maurice (1904)

9 Essai de la route Lavey-les-Bains/Riondaz avec une voiture (1908)

10 Accident des Perris Blancs (1908)

11 L’achèvement des fortifications (1910)

12 Visite de l’école de guerre (1914)

13 L’accident de Riondaz (1914)

14 Visite du Général Wille à Lavey (1915)

15 Accident à St-Maurice (1916)

16 Garde des forts attaqué (1916)

17 Visite des fortifications de St-Maurice (1938)

18 Explosion de Veytaux-Chillon (1941)

19 Discours de Kobelt : nos préparatifs de guerre (1944)

20 La catastrophe de Dailly 1946 et l’explosion de Mitholz 1947

22 Constructions militaires (1955)

23 Constructions militaires (1958) page 1

23.1 Constructions militaires (1958) page 2

24 Nouvelles constructions (1961)

25 Crédit pour les ouvrages (1965)

26 Exposé du Chef de l’EMG (1973)

27 Travail de taupe de l’armée suisse partie 1 (1975)

27.1 Travail de taupe de l’armée suisse partie 2 (1975)

28 Crédit pour les ouvrages (1978)

29 Secrets militaires et tunnel autoroutier du Gothard (1980)

30 Bunker + violation du secret (1988-1989-1992)

31 1ère ouverture au public d’un fort en Suisse (1988)

32 Bison, un nouveau canon à l’essai (1989)

33 La forteresse en cours de rénovation (1992)

34 Centième anniversaire des fortifications (1992)

35 La retraite dorée des toblerones (1994)

36 A 95 : la fin du régiment de forteresse 19 (1994)

37 Affaire Nyffenegger (1996)

38 Espionnage du réseau d’alarme des ouvrages (1996)

Autres journaux

vous trouvez à la fin de cette liste les liens correspondant aux articles au format PDF:

http://newspaper.archives.rero.ch/Olive/ODE/CONF_FR/Default.aspx?href=LCE%2F1890%2F06%2F21&pageno=3&entity=Ar00304&view=entity 1890 fortifications du Gothard

http://newspaper.archives.rero.ch/Olive/ODE/CONF_FR/Default.aspx?href=LCE%2F1893%2F04%2F08&pageno=2&entity=Ar00203&view=entity 1893 8 avril  accident sur le sentier militaire Savatan-Dailly

http://newspaper.archives.rero.ch/Olive/ODE/CONF_FR/Default.aspx?href=LCE%2F1893%2F06%2F24&pageno=2&entity=Ar00202&view=entity 1893 24 juin  les 1ères tourelles

http://newspaper.archives.rero.ch/Olive/ODE/CONF_FR/Default.aspx?href=LCE%2F1894%2F01%2F24&pageno=2&entity=Ar00202&view=entity 1894 les espions

http://newspaper.archives.rero.ch/Olive/ODE/CONF_FR/Default.aspx?href=LCE%2F1898%2F05%2F04&pageno=2&entity=Ar00203&view=entity 1898 visite du Conseil Fédéral

http://newspaper.archives.rero.ch/Olive/ODE/CONF_FR/Default.aspx?href=LCE%2F1899%2F04%2F12&pageno=2&entity=Ar00204&view=entity 1899 12 avril exercice de mobilisation

http://newspaper.archives.rero.ch/Olive/ODE/CONF_FR/Default.aspx?href=LCE%2F1899%2F11%2F18&pageno=3&entity=Ar00300&view=entity 1899 18 novembre Forts de St-Maurice, accident de minage

http://newspaper.archives.rero.ch/Olive/ODE/CONF_FR/Default.aspx?href=LCE%2F1899%2F11%2F22&pageno=3&entity=Ar00300&view=entity 1899 22 novembre à lire sous « accidents mortels » 2ème paragraphe

http://newspaper.archives.rero.ch/Olive/ODE/CONF_FR/Default.aspx?href=LCE%2F1902%2F01%2F01&pageno=2&entity=Ar00206&view=entity 1902 1 janvier santé !

http://newspaper.archives.rero.ch/Olive/ODE/CONF_FR/Default.aspx?href=LCE%2F1902%2F04%2F23&pageno=2&entity=Ar00203&view=entity 1902 23 avril procès des Bains de Lavey (lire la 2ème partie de l’article en haut de la page 3)

http://newspaper.archives.rero.ch/Olive/ODE/CONF_FR/Default.aspx?href=LCE%2F1904%2F12%2F10&pageno=2&entity=Ar00202&view=entity

http://newspaper.archives.rero.ch/Olive/ODE/CONF_FR/Default.aspx?href=LCE%2F1904%2F11%2F05&pageno=2&entity=Ar00202&view=entity

http://newspaper.archives.rero.ch/Olive/ODE/CONF_FR/Default.aspx?href=LCE%2F1903%2F05%2F02&pageno=3&entity=Ar00300&view=entity 1903 essais des projecteurs

http://newspaper.archives.rero.ch/Olive/ODE/NVE_FR/Default.aspx?href=FDV%2F1904%2F06%2F04&pageno=2&entity=Ar00207&view=entity 1904 10 ans de la remise des forts

http://newspaper.archives.rero.ch/Olive/ODE/NVE_FR/Default.aspx?href=FDV%2F1905%2F08%2F05&pageno=2&entity=Ar00209&view=entity 1905  1er août aux forts

http://newspaper.archives.rero.ch/Olive/ODE/CONF_FR/Default.aspx?href=LCE%2F1905%2F09%2F13&pageno=2&entity=Ar00200&view=entity 1905 13 septembre l’attaque d’un fort l’attaque

http://newspaper.archives.rero.ch/Olive/ODE/NVE_FR/Default.aspx?href=FDV%2F1926%2F09%2F30&pageno=3&entity=Ar00329&view=entity 1926 rétablissement de la ligne du Simplon à la lumières des projecteurs des forts

http://newspaper.archives.rero.ch/Olive/ODE/NVE_FR/Default.aspx?href=LRE%2F1958%2F10%2F03&pageno=1&entity=Ar00104&view=entity 1958 performance d’une auto genevoise sur la route de Riondaz

http://newspaper.archives.rero.ch/Olive/ODE/CONF_FR/Default.aspx?href=LCE%2F1946%2F06%2F05&pageno=2&entity=Ar00204&view=entity 1946 5 juin La catastrophe de Dailly (pour avoir une idée plus détaillée regarder ici) : https://infoapsf1890.wordpress.com/2006/12/09/la-catastrophe-de-dailly-par-pierre-frei/

http://newspaper.archives.rero.ch/Olive/ODE/CONF_FR/Default.aspx?href=LCE%2F1987%2F09%2F11&pageno=4&entity=Ar00401&view=entity 1987  200 ans Dufour à St-Maurice

1890 fortifications du Gothard1893 24 Juin  les 1ères tourelles1894 les espions1898 visite du Conseil Fédéral1899 12 avril exercice de mobilisation1899 18 novembre Forts de St-Maurice, accident de minage1899 22 novembre à lire sous « accidents mortels » 2ème paragraphe1902 1 janvier santé !1902 23 avril procès des Bains de Lavey1903 essais des projecteurs1904 10 ans de la remise des forts1905 1er août aux forts1905 13 septembre l’attaque d’un fort l’attaque1926 rétablissement de la ligne du Simplon à la lumières des projecteurs des forts1946 5 juin La catastrophe de Dailly1958 performance d’une auto genevoise sur la route de Riondaz1983 8 avril accident sur le sentier militaire Savatan-Dailly1987 200 ans Dufour à St-Maurice

24 Heures:

vous trouvez à la fin de cette liste les liens correspondant aux articles au format PDF:

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/117305/view?page=2&p=separate&view=1888,1285,1835,1464 1893 construction de Savatan – Dailly

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/119544/view?page=1&p=separate&view=1651,1667,2063,1588  1900 exercice de tir au col Demètre

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/120616/view?page=1&p=separate&view=509,2211,3365,2143 1902 Bains de Lavey et tirs depuis Savatan et Dailly

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/149699/view?page=4&p=separate&view=1956,2236,1981,1411 1940 la circulation des civils dans le secteur du Jura vaudois

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/28761/view?page=12&p=separate&view=0,0,2353,3259 1941  catastrophe à Chillon explosion des ouvrages minés

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/68604/view?page=5&p=separate&view=0,0,3256,3321 1941 la catastrophe de Chillon

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/28644/view?page=9&p=separate&view=567,0,1817,1161 1941 restriction de circulation des civils dans le Réduit National

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/66906/view?page=8&p=separate&view=0,0,2304,2531 1946 29 mai explosion aux forts de St-Maurice

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/30191/view?page=26&p=separate&view=0,0,2370,2105  1946 29 mai Catastrophe à Dailly

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/168121/view?page=4&p=separate&view=0,0,3942,5593 1946 31 mai un dépôt de munitions explose à Dailly

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/30192/view?page=2&p=separate&view=0,0,2384,2195 1946 31 mai la catastrophe de Dailly

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/30192/view?page=40&p=separate&view=433,0,1947,1655 1946 31 mai la catastrophe de Dailly, suite

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/151569/view?page=3&p=separate&view=0,0,3899,2908 1946 Après la catastrophe de Dailly

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/30226/view?page=8&p=separate&view=0,0,2349,1402 1946 extrait du rapport à l’Assemblée Fédérale, mesures propres à renforcer la défense de la Suisse

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/30580/view?page=2&p=separate&view=175,0,2128,1237 1947 billet d’un ancien forteressard pour la fête centrale de la STFSR en 1947

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/30418/view?page=20&p=separate&view=735,2017,1569,941 1947 on dévoile la présence de 2 fortins dans la vallée de l’Hongrin

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/152075/view?page=7&p=separate&view=0,0,3993,4546 1948 23 janvier Après les explosions de Dailly, la réorganisation des forts

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/36032/view?page=1&p=separate&view=0,3305,3559,1616 1948 la réorganisation des forts, après les explosions de Dailly

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/30775/view?page=2&p=separate&view=0,0,2119,1397 1948 reconstruction du fort de Dailly après l’explosion de 1946

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/31504/view?page=16&p=separate&view=0,1698,1433,888 1951 on dévoile la présence de fortins à Petit-Mont

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/31788/view?page=40&p=separate&view=668,0,1594,1360 1952 Un éboulement à Muttenz emporte un fortin

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/33269/view?page=9&p=separate&view=1199,1171,1114,823 1957 nouvelles perspectives dans la construction de fortifications (l’avis de naissance des Kugelbunkers)

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/46909/view?page=9&p=separate&view=386,0,3181,1901 1966 on s’interroge déjà sur la valeur des barrages antichars « les barrages antichars ne sont pas encore mûrs pour le musée »

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/195058/view?page=8&p=separate&view=0,0,2825,3540 1982 Candide au pays des naïfs

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/13829/view?page=45&p=separate&view=0,0,3639,5610  1987 Dufour et les fortifications de St-Maurice, un général à 200 bougies ; page 45

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/13829/view?page=46&p=separate&view=0,0,3624,5622 page 46

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/13829/view?page=47&p=separate&view=0,0,3639,5611 page 47

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/86003/view?page=1&p=separate&view=233,563,3352,2115 1996 Espions dans les alarmes

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/196963/view?page=18&p=separate&view=0,0,2547,3333 1996 Secret militaire

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/82687/view?page=8&p=separate&view=0,0,3659,5605 1987 Fort de Pré-Giroud

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/170069/view?page=17&p=separate&view=0,1166,3639,3610  1987 Pré-Giroud va bientôt s’ouvrir au public

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/13754/view?page=19&p=separate&view=578,0,3046,1952 1987 Pré-Giroud

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/14039/view?page=33&p=separate&view=0,0,3599,3323 1988 Pré-Giroud voué au tourisme

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/195952/view?page=52&p=separate&view=0,0,2602,3534 1988 Pré-Giroud

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/14482/view?page=13&p=separate&view=0,1899,3539,2770 1989 nouveau canon pour les forteresses, un Bison dans les alpes

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/14266/view?page=20&p=separate&view=0,0,3639,3149 1989 travaux sur la route Lavey- Morcles

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/14626/view?page=7&p=separate&view=0,1450,3569,2586 1990 annonce de la nouvelle loi sur la protection des ouvrages militaires

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/34460/view?page=1&p=separate&view=0,0,3540,5364 1993 le Conseil fédéral s’offre un bunker ; page 1

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/34460/view?page=3&p=separate&view=0,0,3540,5364 page 2

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/196254/view?page=18&p=separate&view=0,0,2634,3430 1993 Bunkers à vendre

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/34760/view?page=22&p=separate&view=0,0,3549,4844 1994 annonce de la fermeture des forts du Chablais en fonction du concept Armée 95   

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/35160/view?page=67&p=separate&view=658,2063,2870,1582  1994 Willy Helfer l’homme fort de Vallorbe

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/86110/view?page=2&p=separate&view=0,0,3567,5485 1996 vente de bunkers à Genève

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/124230/view?page=1&p=separate&view=0,661,3589,2882 1997 Bison ; page 1

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/124230/view?page=3&p=separate&view=0,0,3588,5535 page 2

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/35971/view?page=74&p=separate&view=0,0,3569,4334 1998, journée du patrimoine au fort de Dailly et Chillon

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/66212/view?page=6&p=separate&view=0,0,2326,2701  1998 Payerne, la fin des Bloodhound 15.12.98 « l’armée renonce à sa protection sol-air » ; page 1

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/36032/view?page=29&p=separate&view=0,0,3559,3306 page 29

 http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/35846/view?page=33&p=separate&view=0,0,3559,4471 1998 Promenthouse, annonce de l’ouverture au public du fortin de la Villa Rose

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/35971/view?page=72&p=separate&view=811,2145,2746,1667 1998 la villa de la Promenthouse retire son trompe-l’œil

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/83652/view?page=46&p=separate&view=0,0,5627,3664 1988 Mémoire, le jour où Dailly explosa

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/36121/view?page=1&p=separate&view=690,2839,2853,2087 1999 les visiteurs pourront explorer les vestiges du Réduit National ; page 1

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/36121/view?page=27&p=separate&view=0,0,3559,3488 page 2

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/124888/view?page=4&p=separate&view=0,0,3638,4555 1999 Fort de Champex

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/197252/view?page=22&p=separate&view=0,0,2670,3403 2000 Fort de Champex

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/36654/view?page=11&p=separate&view=0,2213,3559,2624 2001 les 1ères ventes d’ouvrages militaires dans le Valais « Berne brade les ouvrages militaires »

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/125484/view?page=5&p=separate&view=0,848,3579,3274 2001 Fort des Follatères prévu pour les réfugiés

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/125660/view?page=4&p=separate&view=0,902,3592,3609 2001 15 juillet Canon Bison

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/125618/view?page=5&p=separate&view=0,3891,3596,1241 2001 26 août Canon Bison

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/86333/view?page=4&p=separate&view=0,0,2626,3673 2001 situation des ouvrages minés en suisse

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/197498/view?page=29&p=separate&view=0,0,3542,4580 2003 Fort d’Evionnaz

http://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/197445/view?page=19&p=separate&view=0,3666,3542,1385 2003 Pré-Giroud et son drapeau

1893 construction de Savatan-Dailly1900 exercice de tir au col Demètre1902 plainte de Lavey les Bains contre les tirs1940 restriction de circulation des civils dans le secteur du Jura vaudois1941 catastrophe à Chillon explosion des ouvrages minés à Chillon 24 Heures _ FAL_19410926_121941 la catastrophe de Chillon1941 restriction de circulation des civils dans le Réduit National 24 Heures _ FAL_19410512_91946 29 mai Catastrophe à Dailly1946 29 mai explosion aux forts de St-Maurice1946 31 mai la catastrophe de Dailly1946 31 mai un dépôt de munitions explose à Dailly1946 Après la catastrophe de Dailly1946 extrait du rapport à l’Assemblée Fédérale 24 Heures _ FAL_19460710_bzllci1947 billet d’un ancien forteressard pour la fête centrale de la STFSR en 1947 24 Heures _ FAL_19470906_r6ce3f1947 on dévoile la présence de 2 fortins dans la vallée de l’Hongrin 24 Heures _ FAL_19470225_sc5yer1948 23 janvier Après les explosions de Dailly, la réorganisation des forts1948 25 avril Après les explosions de Dailly, la réorganisation des forts1948 27 avril Après les explosions de Dailly, reconstruction des forts de St-Maurice 24 Heures _ FAL_19480427_06iwt41951 on dévoile la présence de fort de Petit Mont 24 Heures _ FAL_19510511_dry3iv1952 Muttenz, un éboulement emporte un fortin24 Heures _ FAL_19520410_gymhwz1957 avis de naissance des Kugelbunkers 24 Heures _ FAL_19570207_7ona8f1966 on s’interroge sur la valeur des barages antichars 24 Heures _ FAL_19661105_abn34p1982 Candide au pays des naïfs1987 Fort de Pré-Giroud1987 Fortifications Dufour St-Maurice 24 Heures _ FAL_19870905_45-471987 Pré-Giroud va bientôt s’ouvrir au public 24 Heures _ FAL_19870711_171987 Pré-Giroud1988 annonce de l’ouverture au public du fort de Pré-Giroud 24 Heures _ FAL_19880603_1mcsnp1988 Mémoire, le jour où Dailly explosa1988 Pré-Giroud1989 présentation à la presse du nouveau canon de forteresse Bison 24 Heures _ FAL_19891110_131989 travaux sur la route Lavey-Morcles1990 nouvelle loi sur la protection des ouvrages militaire 1990 24 Heures _ FAL_19900503_zi2ta31993 Bunkers à vendre1993 K 20 Kandersteg 24 Heures _ FAL_19930615_1-31994 annonce de la fermeture des forts du Chablais en fonction du concept Armée 95 24 Heures _ FAL_19940608_ouq3fx1994 Willy Helfer l’homme fort de Vallorbe 24 Heures _ FAL_19941115_in8eq71996 Espions dans les alarmes1996 Secret militaire1996 vente de bunkers à Genève1997 Bison1998 2 septembre la villa de la Promenthouse retire son trompe-l’œil1998 5 mars Promenthouse, annonce de l’ouverture au public du fortin de la Villa Rose1998 journée patrimoine Dailly Chillon 24 Heures _ FAL_19980902_741998 Payerne, la fin des Bloodhound 15.12.98 24 Heures1999 Fort de Champex1999 les visiteurs pourront explorer les vestiges du Réduit national 24 Heures – 199904062000 Fort de Champex2001 15 juillet Bison2001 26 août Canon Bison2001 Fort des Follatères prévu pour les réfugiés2001 les 1ères ventes d’ouvrages militaires dans le Valais 24 Heures _ FAL_20010104_20tdc82001 situation des ouvrages minés en suisse2003 Fort d’Evionnaz2003 Pré-Giroud et son drapeau

Protection contre les pulsions électromagnétiques d’origine nucléaire (NEMP)

Le simulateur NEMP du centre AC de Spiez

On voit sur cette photo le simulateur installé sur un monobloc lance-mines 12cm, on remarque au pied du support avant droite une génératrice sur remorque de grande puissance

sim

cro

Le simulateur sert à tester les faiblesses d’ une installation fixe ou mobile en rapport avec la protection contre les pulsions électromagnétiques d’ origine nucléaire afin de pouvoir y remédier. En effet, les installations sensibles sont généralement protégées par une cage de Faraday et des mises à terre ainsi que des parasurtensions pour les câbles.

On voit sur cette photo la cage de Faraday d’un monobloc lance-mines 12cm en construction dans la région de Sargans

mon

https://web.archive.org/web/20071110010037/http://www.labor-spiez.ch/images/lab/zd/delabzdlostpop.jpg portique simulateur NEMP au centre AC de Spiez

https://map.search.ch/d/2mymdm3zw.fr.html?edit=7e4f9ade4042f2f5&pos=615862,171325&z=1024 portique simulateur NEMP au centre AC de Spiez, vue aérienne